ASSOCIATION UMIH PACA - Permis d'exploitation pour restaurants à Saint Tropez
 

Syndicat pour l'hôtellerie et la restauration Toulon : Les Professionnels du Tourisme Confiant

Les Professionnels du Tourisme Confiant

Retour Nous contacter

http://www.laprovence.com/article/economie/3372789/les-professionnels-du-tourisme-confiants.html

 Paca Tourisme Economie

Ils sont plutôt optimistes en ce début de congés scolaires Economie -

 

Les professionnels du tourisme confiants

 

La météo sera déterminante." Ce n'est pas une platitude de la part de Jean-Pierre Ghiribelli, président de l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) Paca. Mais une réalité pour déterminer si les professionnels du tourisme seront satisfaits ou pas des vacances de printemps, qui ont commencé la semaine dernière pour une partie des Français.

La preuve : "Il a suffi d'un beau week-end pour afficher un bon taux d'occupation. Le touriste est 'météophile'", plaisante-t-il. Le beau temps et la chaleur actuels devraient donc encourager les réservations. "On était pessismiste il y a encore quelques jours", admet Jean-Pierre Ghiribelli. Un premier week-end de vacances qui sentait bon l'été a redonné de la confiance aux acteurs du secteur.

 Au Comité régional de tourisme (CRT), l'optimisme est aussi de mise. "62 % des professionnels estiment que le taux de réservation est bon ou assez, divulgue Marc Bonnefoy, responsable des études et de l'observation au CRT. On observe une stabilité par rapport à l'année dernière." Le taux d'occupation avait alors flirté avec les 60 %.

Stabilité donc pour l'ensemble de la région bien que des disparités se fassent jour. "Les perspectives sont en hausse pour les villes comme Marseille, Cannes ou Nice, précise Marc Bonnefoy. Une vraie dynamique s'est instaurée avec les touristes étrangers, originaires des États-Unis ou des pays émergents comme la Chine." En revanche, "la clientèle russe fait défaut", reconnaît Jean-Pierre Ghiribelli.

Stabilité par rapport à 2014

La région pourra s'appuyer sur "une clientèle de proximité" avance le président de l'UMIH Paca. "Cette année, les Français veulent rester à la maison." Bémol majeur : les vacances scolaires arrivant assez tard dans l'année, surtout pour la zone B dont fait partie l'académie d'Aix-Marseille (du 25 avril au 11 mai), les stations de ski auront fermé. "Les stations balnéaires en profiteront", positive le CRT. Le comité s'attend aussi à de nombreuses réservations de dernières minutes, une tendance qui ne se dément pas. "C'est lié aux politiques tarifaires" menées par les voyagistes, en lien avec les différentes centrales ou comparateurs de prix qui permettent en quelques clics de dénicher le meilleur prix. En Paca, "les vacances deprintemps ne représentent que 7 % de la fréquentation annuelle", tempère Marc Bonnefoy. Ce qui représente tout de même 500 000 touristes par jour ! Et si elles ne présagent pas de la saison estivale en terme de fréquentation, "elles sont, assure le responsable du CRT, un bon indicateur du pouvoir d'achat des touristes".

Selon des chiffres du site de location de vacances en ligne Abrtitel, la Bretagne sera la première destination française, avec 13 % des réservations effectuées sur le site. Paca, qui truste habituellement la pole position, ne serait que deuxième ! Si Jean-Pierre Ghiribelli ne veut pas livrer une bataille de chiffre, il sait que "la Bretagne a des atouts", sous-entendu, que Paca n'a pas. "Nous avons peut-être besoin de nous restructurer, de retravailler nos offres", glisse-t-il prudemment. Car l'atout principal de la Bretagne, ce sont ses prix attractifs ! Et le président de l'UMIH Paca affiche une volonté farouche : "Nous, professionnels, devons devenir une force de propositions, en vue des élections régionales, et sans vouloir faire de politique". Car le tourisme est un secteur qui pèse plus de 6 % des emplois en Paca. Amandine Barthélémy